Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2010

Michel Collon - Les 10 Grands Médiamensonges d'Israël

 

31/05/2010

Israël attaque la flotille de la Paix

31/05/2010
Tout Sauf Sarkozy

 

La marine de l'entité sioniste, raciste et colonialiste, a pris d'assaut la flotille de la paix partie pour Gaza. Ankara prévient Israël de "conséquences irréparables"

La Turquie a prévenu Israël de "conséquences irréparables" sur les relations bilatérales, après le raid meurtrier israélien sur la flottille d'aide pro-palestinienne, dont des bateaux turcs, a annoncé le ministère des Affaires étrangères, lundi matin 31 mai.

"Nous condamnons fortement ces pratiques inhumaines d'Israël", a déclaré le ministère dans un communiqué. "Cet incident déplorable, qui a eu lieu en pleine mer et constitue une violation claire de la loi internationale, peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales", ajoute le communiqué.

La radio publique israélienne a annoncé lundi matin que la censure militaire avait interdit la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël.

Une télévision israélienne, la chaîne 10, a fait état de la mort d'au moins dix passagers.

La "flottille de la liberté" acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza avait appareillé dimanche après-midi pour Gaza.

"Des centaines de soldats israéliens attaquent la flottille, et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé": c'est ce qu'a raconté le correspondant d'al-Jazira à bord d'un des bateaux avant l'interruption de la communication.

Le Hamas appelle pour sa part à une "intifada" devant les ambassades israéliennes partout dans le monde.

 

06/04/2010

En Inde, le doux rêve des OGM vire au cauchemar

Début mars, Monsanto a pour la première fois reconnu que son coton Bt génétiquement modifié n'était pas efficace, les insectes ayant développé des résistances. Pire, de nouveaux ravageurs jusqu'ici inconnus en Inde ont fait leur apparition. Qui sème le vent...


Scandale du coton OGM Inde

Devant l'évidence, Monsanto a fini par admettre (une première !) que son coton Bt génétiquement modifié, censé lutter contre le ver de la capsule en secrétant son propre insecticide, est en passe de devenir totalement inefficace. De récents rapports indiquent en effet que le ravageur a développé des résistances. Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, la variété Bt a permis à d'autres "ravageurs majeurs", jusqu'ici inconnus en Inde, de se développer, "entraînant des pertes économiques importantes" indique l'un des rapports.

Les rêves sont doux, les faits sont têtus...

Autorisées depuis 2002 en Inde, ces cultures OGM recouvrent aujourd'hui 90% des surfaces cotonnières du pays. Pas franchement étonnant puisque Monsanto promettait au chaland de tripler ses rendements, jusqu'à 1500 Kg par hectare, et de réduire les coûts de production en limitant les quantités de pesticides épandues. Las, le miracle tant attendu n'a pas eu lieu. Il tourne même au cauchemar. Les semences OGM coûtent aujourd'hui près de cent fois plus cher que les graines classiques. En 2009, le rendement moyen était de 512 Kg par hectare, bien loin des promesses affriolantes de Monsanto. Et il ne cesse de chuter, d'année en année.

Les résistances développées par les ravageurs obligent en outre les agriculteurs à multiplier les épandages d'insecticides (comme aux Etats-Unis d'ailleurs), jusqu'à 13 fois plus qu'auparavant dans certaines régions, selon Vandana Shiva, une physicienne devenue militante de la défense de l'environnement. Et autant de frais supplémentaires : +30% en moyenne entre 2007 et 2009. Plus de 200.000 paysans indiens se sont suicidés au cours de la dernière décennie, selon les statistiques du gouvernement. Un fléau souvent attribué à l'endettement des agriculteurs ayant opté pour la biotech (voir la vidéo).

Monsanto a réponse à tout

Du côté de Monsanto, on reste serein : "la résistance est naturelle et attendue" a déclaré - sans rire - la multinationale dans un communiqué. Curieux, jusqu'à présent, elle se refusait à évoquer cette possibilité. Et puis finalement, les paysans indiens ne récoltent-ils pas les fruits de leur incompétence ? Puisqu'ils ne respectent pas les "zones refuges" et qu'ils ont utilisé de façon "trop précoce des graines de coton Bt non approuvées", affirme la firme. Mais rassurez-vous, il n'y a pas de raison de paniquer pour autant, car Monsanto a trouvé la parade absolue : une nouvelle variété de coton OGM débarque ! De seconde génération, cette fois, c'est du solide : elle allie deux types d'insecticides. Ouf ! On est sauvé ! Et les charançons n'ont qu'à bien se tenir...

Comme un maçon qui construit sa maison sans toit, en se disant qu'il ne pleuvra pas... Mazette ! Il a plu et il faut tout reconstruire ! Mais cette fois-ci, c'est sûr, il ne pleuvra plus...


Article original : Les mots ont un sens

10/03/2010

Les sionistes démasqués restent bouche bée face à l'éloquent Michel Collon

13/02/2010

Une main de fer a saisi l'Europe - Nigel Farage.

11/01/2010

L'expérience de Asch




Il est intéressant et effrayant de constater combien la pression sociale peut l'emporter sur la vérité.

Comme prouvé par l'expérience de Salomon Ash, les individus préfèrent généralement adopter un mensonge qui fait l'unanimité (même s'ils sont conscients qu'il s'agit bien d'un mensonge) plutôt que de se confronter aux réactions négatives du groupe (regards, menaces, jugements, réjection, etc.)

Imaginez un monde où les opinions, les croyances, l'analyse des faits et événements seraient confiés à une poignée de médias collusifs colportant les mêmes mensonges.

Quel en serait l'impact sur la population ? Combien oseraient clamer la vérité ? Combien, usés par la répétition ad nauseam des mêmes mensonges, en viendraient à les considérer comme vérité ?

Il est également intéressant de noter que lorsqu'il n'y a plus unanimité parmi les faux participants (et il suffit ici seulement d'un complice parmi les cinq protagonistes) alors le sujet a beaucoup moins de pression et exprime la vérité beaucoup plus librement. Il dispose d'un allié et il ne sent plus seul face au reste du monde.

On peut transposer cette analogie au monde des médias décrit ci-dessus et s'interroger sur ce qu'il adviendrait si une masse critique de médias n'entonnait pas la version officielle. Combien d'individus cesseraient de se conformer au mensonge collectif ? Combien d'individus pourraient enfin dire tout haut ce qu'ils portent comme un secret honteux ? Combien d'individus pourraient enfin vivre en accord avec ce qu'ils pensent réellement ?

30/11/2009

Conférence "Le réchauffement climatique" de Vincent COURTILLOT

Le réchauffement climatique est un thème de plus en plus d'actualité. Selon le Hadley Research Center, la température moyenne sur les continents a augmenté depuis 30 ans de 0,6°C. Le Groupe Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) conclut lui aussi à un réchauffement sur les 150 dernières années. Un réchauffement imputable à l'émission de CO2 dans l'atmosphère par les activités humaines.
Des résultats à pondérer selon Vincent Courtillot, professeur de géophysique à l'université de Paris-Diderot, dont les récentes recherches ont été dévoilées lors de ces 2es Journées Scientifiques de l'Université de Nantes.

 

 

 

12/05/2009

Il n'y a pas de misère en France

Cette vidéo n'est pas toute récente mais les mensonges éhontés de Patrick Balkany (accessoirement fondateur du RPR et condamné à de multiples reprises) valent bien un petit flash-back.

Il s'agit donc d'un vrai interview sur une fausse antenne TV du vrai député UMP Balkany extraite d'un pilote de Karl Zero jamais diffusé.

 

21/03/2009

Interview de Yuri Bezmenov

Note : Bien que datant de 1985, cette vidéo présentée pour la première fois avec des sous-titres en français est d’une rare actualité. Yuri Bezmenov, ex-agent du KGB passé à l’Ouest dans les années 1970 y raconte par le menu les techniques de déstabilisation et de manipulation de l’opinion.

Il serait abusif de croire que ces techniques soient réservées au KGB ou de la guerre froide.

Les élites étasuniennes, françaises, russes utilisent toutes les mêmes techniques de subversion, de manipulation de l'opinion, de contrôle des médias, de propagande et de désinformation pour garder les peuples dans un état de doute, d'ignorance, de peurs et d'asservissement.

 

08/02/2009

Faut-il interner Sarkozy ?

 

Devinette : Connaissez-vous la différence entre Nicolas Sarkozy et Jean-Claude Van Damme ?







Van Damme ne dirige pas une nation.

28/01/2009

Vidéo - Gouvernement Obama, la continuité

27/12/2008

Victoria (Keny Arkana)

Keny Arkana interprète Victoria (clip officiel)

25/12/2008

Sarkozy copieusement hué

Manifestement Sarkozy fait de plus en plus l'unanimité...

...contre lui.

 

Preuve en image :

 

 

22/11/2008

Bush bée

 

Note de P&P : Cette vidéo a été tournée au cours de la dernière rencontre du G20, aucun chef d'Etat ne daigne serrer la main de Georges W. Bush,  pourtant les autres dirigeants se serrent la main entre eux.

Bush et ceux qui tirent ses ficelles sont responsables de la mort de millions d'Afghans, d'Iraquiens, de Palestiniens et même d'Etasuniens. Bush a plongé sa nation dans une crise financière, économique, industrielle et sociale dont elle ne se relevera pas. Bush a légalisé la torture, les détentions arbitraires, le pillage des retraites, l'espionnage des citoyens.

Voilà donc le modèle de société tant admirée et érigée en modèle par notre magnanime président.

Inlassablement Sarkozy importe les stratégies étasuniennes de démantelement des droits des citoyens, s'inspire de leur modèle d'Etat policier,  instrumentalise les peurs, manipule les audiences, verrouille les médias, envoie nos enfants mourir loin de leur pays.

Ce revirement de situation dans les rangs du G20 ne doit pourtant pas nous faire croire que le cauchemar est derrière nous. De nombreux dirigeants "bushesques" sont encore en poste et même Georges Bush demeure officiellement président jusqu'au 20 janvier 2009.

D'ici là tellement de choses peuvent se passer et seul un esprit particulièrement torturé pourrait conjecturer que quelquechose va effectivement se passer.

 

 

18/11/2008

Flashback : Afghanistan – quand les Français filment leur bombardement

P&P : Suite aux récentes menaces des Talibans concernant la présence française en Afghanistan, rappelons quelques faits :

EXCLUSIF BAKCHICH TV / lundi 25 août par ÉMILE BORNE

Bernard Kouchner et Hervé Morin étaient auditionnés ce mardi 26 août par nos députés sur la situation en Afghanistan. Le ministre de la Défense n’a pas reculé et a prévenu son monde : « Nous n’avons pas d’autre choix que de continuer l’effort entrepris par la communauté internationale, cet effort sera nécessairement long ». La guerre n’est pas prête de s’arrêter et les soldats français ne reviendront pas de sitôt au pays… Et le ministre de prédire que de nouvelles pertes sont à craindre. Et oui, cette guerre qui ne disait pas son nom commence à montrer son vrai visage. Il était temps. Cité par le Canard Enchainé, le patron des armées, Jean Louis Georgelin, confiait récemment à ses collaborateurs. "Comme je le répète depuis un moment, l’Afghanistan devient un merdier ingérable". On comprend pourquoi, ces jours ci, il s’est fait discret ! « Bakchich » a mis la main sur des images inédites d’une frappe aérienne menée fin 2005 par l’armée française sur les Talibans. A voir avant de lire l’interview d’un officier « proche du dossier », comme on dit.

Ces images d’Afghanistan devaient rester secrètes. Filmées fin 2005 par des soldats français (vidéo de 4’10’’), elles montrent notamment nos forces spéciales en train de bombarder une base de Talibans dans une zone frontalière avec le Pakistan. Ces frappes interviennent dans le cadre de l’opération militaire américaine Enduring Freedom (« Liberté immuable »), lancée en octobre 2001 par les Etats-Unis. Objectif : chasser les Talibans du pouvoir en Afghanistan et traquer Al Qaïda. Les forces spéciales françaises ont participé à Enduring Freedom de 2003 à 2006 avec environ 200 hommes sur le terrain. Ceux-ci appartenaient aux commandos marine, au 1er RPIMa (Régiment de parachutistes d’infanterie de marine), au 13è RDP (Régiment de Dragons parachutistes) et au CPA10 (commandos parachutistes de l’air). Ils opéraient sous commandement américain et, manifestement, l’armée américaine leur a sous-traité différentes actions. Dont ce bombardement.

INTERVIEW

« La visite précipitée de Nicolas Sarkozy à Kaboul a fait apparaître les Français comme des faibles aux yeux des Talibans »

Bakchich a également rencontré un officier français spécialiste de l’Afghanistan qui souhaite conserver l’anonymat. Il revient de ce pays où des combattants talibans lui ont raconté comment ils perçoivent les troupes françaises et leurs bombardements.

Comment les Talibans voient-ils les troupes étrangères présentes en Afghanistan dans le cadre de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) ?

Les Talibans se considèrent du côté du bien et estiment que les forces étrangères se comportent en barbares. Surtout les Américains. Par exemple, ils ne comprennent pas que ces derniers ne procèdent pas à des échanges de prisonniers, ce que les Talibans avaient l’habitude de faire dans le passé. La doctrine de guerre de l’administration Bush les considère en effet comme des terroristes et non comme des soldats. Les Talibans se plaignent aussi que les Américains torturent leurs prisonniers alors qu’eux-mêmes affirment qu’au nom de l’Islam, ils n’ont pas – et ne peuvent pas avoir – recours à ces pratiques. Enfin, ils perçoivent avec le plus grand mépris les bombardements de ce qu’ils appellent les « forces occupantes ». Pour eux, le combat d’homme à homme est une vertu masculine. Le bombardement qui tue sans discernement est considéré comme une pratique injuste.

Justement, l’armée française bombarde régulièrement leurs positions. Quel impact cela a-t-il sur la perception qu’ont les Talibans des soldats français ?

La seule chose que les Talibans disent des Français est : « ils bombardent ». Ce qui, à leurs yeux, nous place moralement du mauvais côté. On est donc loin de l’image des Français qui nous est restituée par les grands médias nationaux faisant l’éloge de la « French touch » et du comportement humain des soldats sur le terrain ainsi que dans les villages afghans. Aujourd’hui, les Talibans ne font plus aucune différence entre les Français présents en Afghanistan avec des armes et ceux présents sans armes, comme les humanitaires. Ils se disent que dans les deux cas de figure ce sont des étrangers qui les occupent.

Selon vous, comment a été interprétée la visite de Nicolas Sarkozy en Afghanistan après le décès de dix militaires français au cours d’une attaque talibane le 18 août dernier ?

La visite précipitée de Nicolas Sarkozy à Kaboul leur a fait apparaître les Français comme les faibles ou le ventre mou de la coalition internationale présente en Afghanistan. Ce qui ne peut que les inciter à concentrer désormais sur eux leurs attaques.

Source : Bakchich.info