Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2010

Une main de fer a saisi l'Europe - Nigel Farage.

23/08/2008

Charybde la capitaliste et Scylla la révolutionnaire.

Université d’été de la LCR, dernière. C’est l’ultime fois que les militants de la Ligue communiste révolutionnaire se réunissent - à partir de samedi à Port-Leucate (Aude) - pour plancher sur «Marx est-il dépassé ?» ou «le stalinisme». A la fin de l’année, la LCR doit en effet se dissoudre dans le nouveau parti anticapitaliste (NPA). «Cela ne nous rend pas triste, car cette université est tournée vers l’avenir : elle écrit une nouvelle page de l’histoire de la gauche anticapitaliste», assure Olivier Besancenot, son porte-parole. Alain Krivine estime que la LCR, qu’il a cofondée, a vocation à être minoritaire dans le NPA et parle de saut générationnel, visant un triplement des troupes actuelles (3 000 adhérents revendiqués). «On attend 1 200 personnes, il y a déjà les petits nouveaux qui se sont inscrits. On a débattu pour savoir s’il fallait faire la première université du NPA. Finalement, pour rassurer nos militants, on fait trois jours LCR, et un jour NPA», raconte Jacques Fortin, un dirigeant. Et le programme de formation reste dans la doxa : «C’est très lutte des classes, hyper plan-plan et tradi, assuré par des historiques», s’inquiète une nouvelle militante.

Article original : Libération

 

Note de P&P : L'excellent Libération, propriété du brillantissime Edouard de Rothschild nous informe donc en ce samedi 23 août 2008 - en plein milieu d'un week end d'août, on sent la ferme volonté de communiquer de manière transparente avec le plus grand nombre de français - que la LCR va changer de nom.

Un article de Pouvoir et Psychopathie a déjà présenté quelques éléments étonnamment peu médiatisés concernant le parcours de Besancenot, le gentil facteur, nous n'y reviendrons donc pas.

En ce samedi 23 août donc, la Ligue Communiste Révolutionnaire annonce son changement de nom, elle s'appellera désormais NPA : Nouveau Parti Anticapitaliste. Nul besoin d'être grand clerc pour percevoir la volonté de ratisser large. Grâce aux exploits de notre sémillant président, il est probable qu'une grande majorité de Français soit devenue viscéralement anticapitaliste.

Pour paraphraser Camus la révolte commence par un "non" à l'existant (le capitalisme par exemple) mais se parachève par un "oui" à autre chose. Alors au-delà du capitalisme que pourrait bien nous proposer ce nouveau parti ?

Peut-être tout simplement une bonne révolution communiste comme sa précédente dénomination l'indiquait, dénomination qui avait pour elle le mérite de ne pas verser dans l'hypocrisie.

Le problème avec les révolutions communistes c'est que les Français ont de plus en plus de mal à croire que celles-ci servent l'intérêt des peuples. Il suffit d'en contempler les fruits dans la Russie de Staline, en Corée du Nord ou en Chine pour s'en convaincre.

Du reste ce dernier pays révèle l'ampleur de la manipulation portée par Besancenot. La Chine marie communisme ET capitalisme. Avec le pire du communisme : ses secrétaires, secrétaires généraux, comités de parti, place du peuple, milices omniprésentes, contrôle du peuple et des médias et le pire du capitalisme : oligarques, inégalités criantes, absence de droits sociaux, exploitation des salariés.

Et si Sarkozy était le meilleur allié des communistes révolutionnaires et de sa joviale façade Besancenot ?

Jour après jour Sarkozy met en place un système ultralibéral qui exacerbe les souffrances, les humiliations, les inégalités. Face à une situation toujours plus insoutenables, les Français sont de plus en plus attirés par l'idée de révolte. Effondrement du pouvoir d'achat, hausse de l'inflation, crise de l'immobilier, augmentation du chômage... tous les indicateurs sont au rouge et laissent présager de grandes difficultés.

Peut-être alors que le véritable rôle de la marionnette Sarkozy se résume à préparer le terrain ? Mettre suffisamment le peuple français à cran pour le faire basculer dans les mains de soi-disant révolutionnaires. Peuple français se croyant maitre de son destin mais savamment manipulé pour rejeter Charybde et pour mieux se jeter dans les griffes de Scylla ?

Puisque nous sommes au milieu du mois d'aôut et que rares sont ceux qui suivent les dernières évolutions de la LCR ou du contenu de ce blog, nous pouvons nous risquer à un double pronostic pour les quelques mois à venir : accélération de la crise mondiale et progression de Nicolas Besancenot dans les sondages d'opinion.

Synergique non ?