Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2010

La Nouvelle campagne anti-tabac passe mal

La Dépêche, 23/02/2010

L'allusion sexuelle de la campagne anti-tabac a du mal à passer


Jusqu'où peut-on aller pour sensibiliser les adolescents aux dangers du tabac ? Très loin visiblement à en juger par la dernière campagne publicitaire anti-tabac de l'association Droits des Non Fumeurs (DNF) dont la provocation a du mal à passer. Avec le slogan « Fumer, c'est la pire des soumissions », l'agence BDDP & Fils a conçu trois photos (deux garçons et une jeune fille) qui montrent un jeune ado, cigarette à la bouche, la tête recouverte par deux mains d'adulte et à hauteur du sexe de cet adulte.

 

 

L'allusion à une fellation forcée est évidente. Mais peut-on mettre sur le même plan les abus sexuels et la dépendance au tabac pour illustrer la soumission ? Alors que plusieurs associations s'élèvent contre ce parallèle comme Enfance et Partage, DNF revendique sa volonté de choquer pour « créer la prise de conscience que fumer n'est pas s'affranchir de l'autorité mais est au contraire un signe de soumission et de naïveté. »

Commentaire : Jusqu'où ira la diabolisation du tabac dont la toute première interdiction avait été initiée par Adolf Hitler ?

Diabolisation d'autant plus choquante que pendant que l'on rabaisse les fumeurs au rang de victimes de viol, le gouvernement Sarkozy légalise la publicité pour les boissons alcoolisés et pousse la population à une vaccination de masse dont les dangers ne sont plus à prouver.

 

 

Commentaires

C’est du n’importe quoi. Il faut vraiment avoir un esprit de malade pour penser à une telle pub et ceux qui la laisse diffuser également. Je trouve que ces deux actes sont aux antipodes et ne signifient pas du tout la même chose. On n’a jamais forcé les gens à fumer, les ados commençant en général pour faire comme les copains pensant faire bien et ignorant qu’ils seront pris au piège. Quand on fume, c’est seul. Par contre, faire une fellation, il faut être deux, consentant ou pas c’est un autre sujet, et celui qui subit éprouve en général toujours du plaisir. Je ne vois vraiment pas comment on peut arrêter de fumer en voyant cette pub. Si on veut positiver comme j’essaie en général de le faire, je crois que cette pub montre que fumer est aussi agréable que faire une fellation, car la fumée fait des volutes pleines de voluptée !!!!!!!! ça donnerait plutôt des idées !!!!!! Vraiment l’homme ne sait plus où nicher son esprit, mais ce n’est pas dans la culotte qu’il va se grandir !

Écrit par : aphrodisiaque | 17/05/2011

Les commentaires sont fermés.