Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2010

L'expérience de Asch




Il est intéressant et effrayant de constater combien la pression sociale peut l'emporter sur la vérité.

Comme prouvé par l'expérience de Salomon Ash, les individus préfèrent généralement adopter un mensonge qui fait l'unanimité (même s'ils sont conscients qu'il s'agit bien d'un mensonge) plutôt que de se confronter aux réactions négatives du groupe (regards, menaces, jugements, réjection, etc.)

Imaginez un monde où les opinions, les croyances, l'analyse des faits et événements seraient confiés à une poignée de médias collusifs colportant les mêmes mensonges.

Quel en serait l'impact sur la population ? Combien oseraient clamer la vérité ? Combien, usés par la répétition ad nauseam des mêmes mensonges, en viendraient à les considérer comme vérité ?

Il est également intéressant de noter que lorsqu'il n'y a plus unanimité parmi les faux participants (et il suffit ici seulement d'un complice parmi les cinq protagonistes) alors le sujet a beaucoup moins de pression et exprime la vérité beaucoup plus librement. Il dispose d'un allié et il ne sent plus seul face au reste du monde.

On peut transposer cette analogie au monde des médias décrit ci-dessus et s'interroger sur ce qu'il adviendrait si une masse critique de médias n'entonnait pas la version officielle. Combien d'individus cesseraient de se conformer au mensonge collectif ? Combien d'individus pourraient enfin dire tout haut ce qu'ils portent comme un secret honteux ? Combien d'individus pourraient enfin vivre en accord avec ce qu'ils pensent réellement ?

Commentaires

L'humanité est formatée pour répondre à ce genre de situation, ce n'est pas récent, mais bien peu de gens s'en aperçoivent.
Un troupeau de moutons dans un enclos et gare à celui qui tente de s'en échapper car tout le troupeau ou presque le dénoncera ou lui fera obstacle pour qu'il reste enfermé avec les autres...
Cela peut faire peur mais c'est la réalité; autre chose :
L'influence de la société mondiale sur ses membres(nous autres)a produit intentionnellement une dépendance, un asservissement presque total en nous formatant depuis la naissance et a poursuivi son oeuvre par l'éducation, peu importe l'origine ethnique et géographique, le modèle est identique; l'être humain est devenu réfractaire à ce qui ne provient pas de la société, il est devenu incrédule devant des évidences et particulièrement faible et indifférent aux anomalies de cette même société qui nous rend invalides.
Je considère que l'incrédulité et le laxisme représentent une sorte de maladie devenant chronique et j'ai fait des tests auprès d'individus d'apparence normale, en procédant comme ceci :
J'ai soulevé des débats de tous ordres et j'ai apporté des preuves irréfutables indéracinables mais malgré mes efforts plus que convaincants je me suis heurté à un rejet ferme et définitif par ces individus dotés de facultés de raisonnement CONVENABLES; j'en ai déduit qu'il sont sous une forte influence émanant de la société.
Elle se préserve de toute tentative de déstabilisation par un programme visant à abêtiser le genre humain, le voyez vous de cette manière ?
Rappelez vous, l'incrédulité et l'indifférence sont des symptômes d'une maladie entraînant la dépendance, cela rend esclave ...
L'ignorance tue alors que la Connaissance-Vérité conduit à la Liberté.
Ecrivez moi pbapi@aol.com et je vous ferai parvenir gratuitement mon dernier livre sur la question, par courrier électronique.
PB

Écrit par : pierre barlet | 31/01/2010

Les commentaires sont fermés.