Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2009

Une campagne électorale phosphorescente

Mardi 13 janvier 2009,

Ayman El Kayman, Coups de dent

 

Il faut le reconnaître, les dirigeants de l’UDMO n’ont pas lésiné sur les moyens pour lancer la campagne électorale. 

Qu’on en juge plutôt : leurs principaux moyens de campagne sont : 
- le phosphore blanc 
- le phosphore rouge 
- l’uranium appauvri 
- le DIME (Dense Inert Metal Explosive) [1]. 

À ces moyens s’ajoutent les plus traditionnels F-16, Apache, drones, Merkava, M-1 et autres Uzi. 

Au gouvernement français qui lui demandait de ne pas employer de bombes au phosphore, le porte-parole du Premier ministre de l’UDMO a répondu froidement : « l’UDMO n’utilise que des armes utilisées par les autres démocraties occidentales », sous-entendu en Irak et en Afghanistan. 

Tout ça coûte cher. 

Comment l’UDMO finance-t-elle cette magnifique campagne électorale qui a déjà fait 1000 morts et 5000 blessés chez les sous-hommes, les sous-femmes et les sous-enfants, lesquels, heureusement, ne votent pas ? 

Très simple, mon cher Watson : où croyez-vous donc que soient partis les 50 milliards de dollars élégamment subtilisés par ce cher Bernie Madoff, le garçon sympathique de Wall Street ? 
Vous avez tout compris. Inutile d’en dire plus.

Le Premier ministre sortant de l’UDMO (c’est le singe au centre), dit Ehud-Adollar

Le prochain Premier ministre de l’UDMO, dit Bibi-Œil-d’Aigle

PS : pour ceux qui n’auraient pas compris, l’UDMO, c’est tout simplement l’Unique Démocratie du Moyen-Orient

1 - "A 2 mètres, le corps est coupé en deux ; à 8 mètres, les jambes sont coupées, brûlées comme par des milliers de piqûres d'aiguilles. Nous n'avons pas vu les corps disséqués, mais nous avons vu beaucoup d'amputés. Il y a eu des cas semblables au Liban sud en 2006 et nous en avons vu à Gaza la même année, durant l'opération israélienne Pluie d'été. Des expériences sur des rats ont montré que ces particules qui restent dans le corps sont cancérigènes
Les docteurs 
Mads Gilbert et Erik Fosse, cités par Le Monde du 12/1/2009

Bonne semaine, quand même ! 
Que la Force de l’esprit soit avec vous ! 
...et à mardi prochain !

Les commentaires sont fermés.