Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2009

Portrait du jour : Tzipi Livni, criminelle de guerre n°2

Tzipora, l’oiseau de malheur, tueuse née et diplômée

Par AEH, 11 janvier 2009

quibla.net


une vraie prédatrice

Aux côtés du Premier ministre Ehud Olmert, qu’elle aurait dû remplacer après sa fausse démission pour affaires de corruption, d’Ehud Barak, ministre de la Défense, de Shimon Pérès, Président de la République et du chef d’État-major au nom de beau-fils idéal, Gaby Ashkenazi, Tzipi Livni est une des 5 principales responsables des crimes de guerre commis depuis le 27 décembre à Gaza. Elle est actuellement 2ème vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères. Madame Livni serait l’une des principales inculpées par la Cour pénale internationale de La Haye au cas où celle-ci se déciderait (un jour, peut-être) à inculper les auteurs de l’Opération « Plomb jeté ». Autant faire sa connaissance. Car Tzipi a le crime dans le sang. Et elle pourrait se défendre toute seule puisqu’elle dispose d’une solide formation juridique. Tzipora (« oiseau » en hébreu) n’est pas la fille de n’importe qui. Ses parents, Eitan Livni, et Sara Rosenberg, des immigrants polonais, furent le premier couple juif marié dans l'État d'Israël, le 16 mai 1948, au lendemain de sa proclamation. Eitan et Sara étaient des combattants de l’Irgoun, une des trois organisations sionistes de combat (avec la Haganah et le Palmach) qui devaient ensuite constituer l’armée d’Israël. Directeur des opérations de l'Irgoun, Eitan fut celui qui organisa l'attentat contre le siège de l’administration britannique, situé dans l'hôtel King David à Jérusalem le 22 juillet 1946 (91 morts, 46 blessés). Plus tard il fut membre du Likoud et parlementaire. Une carte d'Israël Sur sa pierre tombale au cimetière Nahalat Itzhak, à Tel-Aviv, est gravée une carte du « Grand Israël biblique », dont les frontières s'étendent au-delà du Jourdain. Au centre, un fusil à baïonnette et les mots «Rak Kach» («seulement ainsi» en hébreu), la devise de l’Irgoun. Sacrée hérédité !

Née à Tel Aviv le 5 juillet 1958, est devenue lieutenant lors de son service militaire, puis a été recrutée par le Mossad, pour lequel elle a opéré comme « agent de terrain » en Europe, de 1980 à 1984. Basée à Paris, elle a durant ces années travaillé avec les commandos du Mossad chargés d’éliminer des résistants palestiniens, qualifiés bien sûr de « terroristes ». Elle a donc appris à tuer dès sa prime jeunesse.

Elle a enchaîné sur des études de droit à la fac de Bar-Ilan, après quoi elle a ouvert un cabinet spécialisé en droit public et commercial. En 1996, elle est nommée directrice de l'Office des sociétés d'État. Dans ce rôle, elle est chargée de la privatisation des compagnies et des monopoles d'État. Une tueuse donc, mais une tueuse néolibérale.

De 2001 à 2003, elle est ministre de la Coopération régionale au sein du 29ème gouvernement dirigé par Ariel Sharon, puis de l'Agriculture et du Développement rural. En 2003, au sein du 30ème gouvernement elle est successivement Ministre du Logement, de l'Intégration, de la Justice et des Affaires Étrangères (cette dernière fonction lui étant assignée suite aux nombreuses démissions de membres du Likoud suite à la fondation de Kadima fin 2005).

Le 12 novembre 2005, elle est la première personnalité politique de droite à prendre la parole pendant la commémoration officielle des dix ans de l'assassinat d'Yitzhak Rabin. En novembre 2005, elle quitte le Likoud pour rejoindre Ariel Sharon dans son nouveau parti, Kadima.

Le 1er décembre 2005, elle déclare que le Mur de l’apartheid construit par l’État juif en Cisjordanie constituera la future frontière avec les Palestiniens : « On n'a pas besoin d'être un génie pour voir que cette barrière aura des implications sur la future frontière » [...] Ce n'était pas la raison de son installation mais cette barrière pourrait avoir des implications politiques. »

Le 5 janvier 2006, suite à l'hospitalisation du Premier ministre Ariel Sharon, elle déclare aux journalistes : « Nous prions pour Ariel Sharon, et je ferai personnellement tout mon possible pour aider le Premier ministre par intérim à assumer ses fonctions et à prendre les bonnes décisions », mettant fin en même temps aux rumeurs qui prétendaient qu'elle pourrait succéder à Sharon à la tête de Kadima. Ce dernier remporte les élections et Tzipi Livni se positionne troisième sur cette liste, ce qui l'assure de participer au gouvernement. Le 4 mai 2006, elle entre dans le gouvernement d'Ehud Olmert en tant que Ministre des Affaires Étrangères et Vice-Premier Ministre.

Elle est troisième parmi les têtes de liste du parti Kadima aux élections législatives israéliennes de 2006. Elle devient donc membre de la 17e Knesset après la victoire du parti aux élections.

Suite à la défaite israélienne au Liban en août 2006, Ehud Olmert est de plus en plus critiqué par l'opinion publique israélienne pour sa mauvaise gestion de cette guerre. Fin avril 2007, une version intérimaire du rapport Winograd qui analyse les raisons de la défaite est publiée. Livni appelle alors à la démission d'Olmert, mais ne présente pas sa propre démission, se proposant même comme son successeur à la tête du parti Kadima s'il venait à démissionner. Le 2 mai 2007, Livni se déclare opposée à des élections anticipées et affirme ne pas vouloir démissionner de son poste pour faire tomber le gouvernement, tout en se confirmant prête à prendre le poste de Premier ministre par intérim. Son appel est  ignoré par Olmert. Elle subit le feu de la presse qui souligne son manque de courage politique et la surnomme « Tzipi the Knife » (Tzipi le couteau).

Après le témoignage accablant de l'homme d'affaires Morris Talansky, elle critique le manque de probité d'Olmert et se présente comme la « Madame Propre » de la classe politique israélienne mettant en avant son intégrité et sa droiture. Désormais pour les sondages, elle est la seule à pouvoir concurrencer Benjamin Netanyahou, le leader du Likoud. Pourtant, les sondages sont peu optimistes quant à la victoire de Tzipi Livni, qui serait alors la deuxième femme Premier Ministre en Israël après Golda Meir. Le Premier ministre est ulcéré par son manque de loyauté, mais elle ignore Olmert et multiplie les réunions avec la base du parti. En outre, elle brigue le poste de Premier Ministre. [P&P : trahison, déloyauté, opportunisme ; des qualités qui ne manqueront pas d'évoquer un certain président nain de la république française. Quand on en a vu un, on les a tous vus]

Le 31 juillet 2008 Ehud Olmert annonce sa démission mais déclare qu’il quittera ses fonctions après des élections internes au parti Kadima. Tzipi Livni est pressentie gagnante dans la course à la présidence du parti contre Shaul Mofaz l'actuel Ministre des Transports soutenu par Olmert.

Le 22 septembre 2008, elle est chargée par le président Shimon Pérès de former le prochain gouvernement. Son échec oblige Shimon Pérès à convoquer des élections anticipées en 2009, qui auront lieu le 10 février et verront sans aucun doute une victoire de Benjamin Netanyahou et du Likoud qu’il contrôle désormais.

Dernier détail sur cette dame : elle est … végétarienne affichée et agit politiquement pour la défense des animaux ! Elle a obtenu l'interdiction de production de foie gras en Israël et est assez mal vue de certains lobbies de l'agro-alimentaire.

--

Lire Ehud Barak, criminel de guerre n°1

Commentaires

en effet ,sans être ni pour ni contre Israël force est de constater une véritable pathologie dans le comportement d'une bande de criminels appuyée par un président "imbécile " du pays le plus puissant du monde
mettez entre les mains d'un fou un poignard et lancer le dans la foule, vous aurez une catastrophe. a plus grande échelle mettez des armes sophistiquées ,des bombes a billes, des bombes à phosphore blanc , des missiles ,entre les mains d'une bande d'aventuriers inconscients , ajoutez y la concurrence entre eux , pour la conquête du pouvoir, comme carburant , alors vous avez un génocide .oui un génocide aveugle qui ne fait aucune distinction entre , enfants , femmes ,vieillards ou combattants. tout cela pour conquérir un poste politique occupé par un corrompu en mal de crédibilité.,en l'occurrence Olmert.
les États du monde entier se doivent de prendre conscience que dans l'expédition meurtrière des militaires israéliens se cache un seul mobile individualiste , égoïste , mais non mois criminel : remporter les élections en Israël , au prix de vies humaines palestiniennes ,.le management politique teinté du sang juvénile de 300 petits enfants insouciants ,inconscients , révant marquera pour l'histoire de l'humanité à jamais cet acte nazi.Oui ! je suis convaincu que certains responsables actuels sionistes ont un tempérament nazi.Dés lors je plaints le peuple juif qui place sa confiance en ces fous de la guerre dirigé contre des enfants. Est ce à dire que les enfants juifs savoureront la paix acquis sur la victoire sur des petits corps de futurs hommes?Olmert en a décidé autrement :il a décidé de les exterminer.
il vient par la même occasion de venger son maitre pour la chaussure arabe
IFERHOUNENE.UNBLOG.FR

Écrit par : si hadj mohand | 15/01/2009

Non! erreur messieurs!
TZIPI Livni n'est le criminel N°2
il ya BARAK, en seconde position,mais là la dame de plomb durci n'a que la troisième place.sachant bien entendu que la place de premier choix revient à OMERT, le corrompu au sens bactériologique du terme

iferhounene.unblog.fr

Écrit par : si hadj mohand | 15/01/2009

un État qui tue des enfants , je ne veux le reconnaitre,car en le reconnaissant , je cautionne l'infanticide.je deviens donc non pas un athée mais ,un apostat
cet État , artificiel , crée de toutes pièces par l'impérialisme au détriment d'un autre peuple ne peut constituer une compensation pour le préjudice subi par les juifs du fait de l'holocauste.le juif serait plus heureux dans son pays d'origine , d'où qu'il soit , dans les pays arabes ,en Europe , aux Amériques , en Asie. comme tout chrétien ou musulman, le juif ne peut être arraché à sa nation. un État théocratique est par définition non viable , car il renie toutes les autres religions et pour survivre ,il sera amené à combattre ses religions voisines ; islam , ou autre
fils de fellagha

Écrit par : si hadj mohand | 17/01/2009

MLIVNI EST UNE FEMME TENDRE ET AFFECTUEUSE AVEC UN GRAND COEUR PLEIN D 'AMOUR POUR L'HUMANITE , SON PEUPLE EST MENACE PAR CES TERRORITES PALISTINIENS . MAIS LE MASQUE EST TOMBE A GAZA SUR LE VRAIS VISAGE DE CET ETAT D'ISRAEL FONDE SUR LA DOCTRINE DU SOIF DU SANG ET DES CRIMES HORRIBLES SURTOUT CONTRE DES ENFANTS ET DES FEMMES LES 22 JOURS DE HOLOCUST DE GAZA ETAIS UN FILM D 'HORREUR QUI PASSAIT SUR LES ECRANS DES TV DU MONDE OCCIDENTAL DEFENDEUR DES DROITS DEL'HOMME ET QUI EST SENSE COMBATTRELE TERRORISME ALORS ALORS LE MASSACRE DES ENFANTS N'EST IL PAS UN ACTE TERRORISTE?? LA DESTRUCTION DES LIEUX DE CULTE,DES AMBULANCES,DES HOPITAUX, DES JOURNALISTES ??? UN JUIF A BRULE SON PASSEPORT A LONDRES POUR EXPRIMER QUE AUCUNE RELIGION AU AU MONDE NE PEUT ADMETTRE UNE TELLE BARBARIE.TUER DES ENFANTS AVEC SANG FROID EST LE CRIME LE PLUS AFFREUX CONTRE L 'HUMANITE.

Écrit par : SALMA | 22/01/2009

Vous pouvez voir les photos et les nom de criminels israéliens à cette adresse:
http://www.wanted.org.il

Écrit par : SALMA | 24/01/2009

Les commentaires sont fermés.