Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2008

Israël met Gaza à feu et à sang

ALeqM5h-v6AXskAJeNcH0kChGo3dxxMt4g?size=m

Un policier palestinien du Hamas pleure un de ses collègues
tués dans le raid israëlien sur Gaza le 27 décembre 2007

©AFP

 

 

Note de P&P : L'article ci-dessous, relayé par les médias de masse, décrit les attaques sanglantes perpétrées par Israël contre les Palestiniens de Gaza. Nous allons tenté d’y ajouter quelques détails non négligeables.


L'aviation israélienne a mené samedi une série de frappes simultanées sans précédent contre l'appareil de sécurité du Hamas dans la Bande de Gaza. Au moins 145 personnes ont été tuées et 310 autres blessées, selon Moawiya Hassanain, un responsable du ministère de la Santé du Hamas à Gaza.
Le chef de la police de Gaza, Taoufik Jaber, figure parmi les morts, d'après divers témoins. Toutes les installations de sécurité de Gaza ont été détruites, a affirmé le ministère de l'Intérieur.

Note de P&P : Israël est en train de détruire purement et simplement l’infrastructure humaine et matérielle de la Palestine,  dernier rempart contre un génocide total.



En réponse aux frappes israéliennes, des militants de la Bande de Gaza ont tiré plusieurs missiles Grad sur le sud de l'Etat hébreu, tuant une femme et blessant quatre autres personnes à Netivot, selon les secours israéliens.


Note de P&P : le contexte des ces bombardements - terme soigneusement censuré par les médias de masse et remplacé par le terme « frappe » moins évocateur des terribles souffrances provoquées – mérite d’être précisé. C’est Israël qui a unilatéralement rompu le cessez-le-feu comme précisé dans l’article intitulé : « Relier les points : guerre de terreur et sionisme mènent la danse »

Le jour de l'élection étasunienne, alors que tous les regards étaient fixés sur les écrans de télévision, les Israéliens décidèrent que le moment était idéal pour rompre la trêve avec le Hamas, envahir Gaza, tuer six Palestiniens, et les accuser d'avoir rompu le cessez-le-feu alors que c'est à la suite de ces actes que le Hamas répondit en envoyant des roquettes sur Israël.


"L'opération durera aussi longtemps que nécessaire", a déclaré le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, sans préciser si une offensive terrestre était prévue. Interrogé sur l'éventualité d'actions contre des dirigeants politiques du Hamas, le général Avital Leibovitch, porte-parole de l'armée, a répondu que "toute cible du Hamas est une cible".

Note de P&P : Ici Israël s’autorise une attaque sans limite et totalement disproportionnée. Plus de 145 Palestiniens ont déjà été tués sans aucune forme de procès ou même de justification. Israël a simplement décidé de tuer aussi longtemps que cela lui conviendrait.



"Le Hamas continuera la résistance jusqu'à la dernière goutte de sang", a promis Faouzi Barhoum, porte-parole du Mouvement de la résistance islamique, lors d'une intervention radiodiffusée.

Note de P&P : Le terme « résistance islamique » est lui aussi trompeur et laisse imaginer une bande d’ « islamistes fanatiques ». Faouzi Barhoum est le porte-parole du Hamas, parti démocratiquement élu par le peuple palestinien. A ce titre il est porte-parole du gouvernement palestinien qui organise la résistance contre le génocide perpétré à l’encontre des Palestiniens depuis des décennies par Israël au mépris des lois et conventions internationales.


L'Etat hébreu a demandé aux habitants des localités israéliennes proches de la Bande de Gaza de se mettre à l'abri et a déclaré l'état d'alerte dans un rayon de 20km de la frontière. Les heures ou les jours à venir "ne seront pas faciles et ne passeront pas vite pour les communautés du Sud", a prévenu Ehoud Barak.

Note de P&P : Voilà un excellent exemple d’inversion des rôles. En vérité ce ne sont pas les Israéliens qui sont victimes des bombardements mais les Palestiniens. Ces bombardements ont d’ores et déjà fait plus de 145 morts et 310 blessés. Combien de morts supplémentaires faudra-t’il au gouvernement israélien pour étancher sa soif de sang et de souffrance ?

En plus de l'horreur de ces bombardements, le blocus de la bande de Gaza qui empêche les apports de nourriture, d’eau et de médicaments provoque décès et souffrances depuis des mois.


L'Egypte a ouvert sa frontière avec la Bande de Gaza pour permettre aux ambulances de conduire les blessés jusqu'à ses hôpitaux.
Tsahal confirme avoir mené des frappes aériennes contre des installations du Hamas. D'après la radio de l'armée israélienne, au moins 40 cibles ont été touchées.
Ces derniers jours, l'Etat hébreu avait mis en garde le Hamas, au pouvoir dans la Bande de Gaza, contre des représailles massives si les tirs de roquettes ne cessaient pas. Il n'y avait cependant samedi matin aucun signe d'une offensive terrestre israélienne.

Note de P&P : Ce passage laisse croire que le Hamas a déclenché les hostilités avec ses roquettes. Cela est faux. Le cessez-le-feu a été rompu par Israël comme précisé plus haut.
Les frappes de roquettes artisanales constituent le seul moyen pour les Palestiniens de se défendre. On peut même s’interroger sur la véritable identité de ceux qui tirent ces roquettes. En effet il y a un mois et demi, le Hamas a accusé des «collabos palestiniens à la solde des Israéliens» d’être à l’origine de ces tirs de roquettes.



Beaucoup d'installations du Mouvement de la résistance islamique sont situées dans des quartiers résidentiels.

Note de P&P
: Voici discrètement mentionnée la pathétique justification pour le meurtre de civils. Les membres du gouvernement palestiniens se trouvent dans des quartiers résidentiels donc la mort de civils est inévitable, logique non ?


Une première série de frappes aériennes a été menée juste avant midi, à l'heure où les enfants sortaient de l'école. Des colonnes de fumée noire s'élevaient de la ville de Gaza où hurlaient les sirènes tandis que des mères affolées cherchaient leurs enfants. D'autres séries de frappes ont suivi. Des civils se précipitaient sur les sites des attaques pour aider à évacuer les blessés en voiture vers les hôpitaux. On ignorait le nombre de victimes civiles.
Des images filmées par la télévision sur l'un des sites attaqués montrent plus d'une douzaine de corps de membres des services de sécurité, vêtus de noirs.
Israël a déjà ciblé la Bande de Gaza par le passé. Mais le nombre de frappes aériennes simultanées est sans précédent.
Depuis la Cisjordanie, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a publié un communiqué dans lequel il "condamne cette agression". Le responsable du Fatah, parti politique rival du Hamas, appel Israël à la retenue, selon l'un de ses conseillers Nabil Abou Rdeneh.
Le Hamas, au pouvoir dans la Bande de Gaza depuis juin 2007, a proclamé le vendredi 19 décembre la fin de la trêve de six mois avec Israël. Depuis, les tirs de roquettes et mortiers palestiniens depuis la Bande de Gaza sur le sud du territoire israélien se sont multipliés: au moins 200 depuis la fin de la trêve, soit 3.000 depuis le début de l'année. AP

Note de P&P : et combien de victimes ces attaques de roquettes ont-elles faites ? Israël a déjà tué plus de 145 Palestiniens. Le châtiment collectif infligé au peuple palestinien est totalement disproportionné et injustifié.

Cela peut nous rappeler les jours de plus sombres de notre Histoire où la mort d'un nazi entraînait le massacre de dizaines d'innocents, comme décrit par le journaliste palestinien Asalam Alaylum :

En juin 1942, en représailles à l'assassinat du commandant nazi Reinhard Heydrich, les Allemands se sont livrés à un déchaînement de violence meurtrière et de terreur dans toute la Tchécoslovaquie. Le petit village tchèque de Lidice a le plus souffert de la vengeance allemande, avec la S.S. tuant tous les hommes, déportant toutes les femmes et les enfants et rasant le village.

Et ici, en France, avons-nous déjà oublié le martyr d'Ouradour sur Glane où les femmes et les enfants ont été enfermés dans l'église que les S.S. ont brûlé après avoir fusillé les hommes dans les granges ?

De même, en mars 1944, trente-trois soldats allemands ont été tués quand des membres d'un groupe de résistance italienne a déclenché une bombe près d'une colonne allemande qui circulait sur la via Rasella, à Rome. Adolph Hitler furieux avait ordonné que dans les 24 heures, dix Italiens devaient être tués pour chaque soldat allemand tué.

Herbert Kappler, le commandant allemand local, rapidement a dressé une liste de 320 civils qui devaient être assassinés par vengeance. Le 24 mars, les victimes ont été transportées dans le grottes ardéatines où ils ont été sommairement exécutés par les SS.

Une question demeure : "pourquoi des attaque d’une telle ampleur ce 27 décembre ? "

Le vent vient de tourner aux USA et les sionistes chrétiens qui contrôlaient la Maison-Blanche doivent théoriquement laisser la place le 20 janvier à un gouvernement Obama encore plus ouvertement sioniste.

Israël profite tout simplement du blanc-seing symbolisé par la nomination de Rahm Emmanuel au poste de secrétaire général de la Maison Blanche.

Si les orientations politiques de Rahm Emanuel demeurent obscures, voici un extrait de l’article intitulé : « Relier les points : guerre de terreur et sionisme mènent la danse »

Le parcours d'Emanuel suggère en effet qu'il sera plus loyal à Israël qu'aux États-Unis. Son père était membre de l'Irgoun, un groupe terroriste juif qui avait recours à la violence pour chasser de Palestine les Britanniques et les Palestiniens, dans le but de créer l'État d'Israël. Pendant la guerre du Golfe de 1991, il fut volontaire pour rejoindre l'armée israélienne. On l'a décrit comme un «faucon super-likoudique» et il a soutenu l'invasion illégale de l'Iraq initiée par Bush.

En outre ces attaques déclenchées le samedi compris entre Noël et Nouvel An assurent une impunité maximale à l'armée israélienne alors que la plupart des médias tournent au ralenti et que l’attention publique est focalisée sur les fêtes de fin d’année.

Sur ce, Israël vous souhaite un joyeux Noël et une excellente année 2009.

Commentaires

je suis malade de voir ces crimes .Ceux qui benissent ces massacres sont surtout des pays oxidentaux qui n'arrêttent pas de nous chanter la messe de droitd de l'homme.
Pour recompenser L'etat sioniste et raciste, l'europe de la démocratie malade .

Écrit par : z Jefal | 29/12/2008

Les commentaires sont fermés.