Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2008

Présentation vidéo d'11 septembre, l'ultime vérité

 

Commentaires

bonjour :-)

trois phrases :

"Un logicien et frère franciscain britannique du XIVe siècle nous a appris que, quand un fait peut être expliqué de plusieurs manières, l’explication la plus probante est celle qui réclame le nombre le moins élevé d’hypothèses successives"

" Nous savons pourtant depuis Machiavel qu’une machination court d’autant plus le risque d’être dévoilée qu’elle fait appel à un nouveau complice."

"Elles (les tours) seraient tombées à la manière d’un mille-feuille parce que des agents de M. Cheney – et il en a fallu beaucoup ! – auraient truffé les étages de charges explosives dans les jours précédant le 11-Septembre. Ce fut une entreprise impliquant des milliers de personnes, toutes complices d’un assassinat de masse et toutes silencieuses depuis..."

la théorie du complot me parait fort compliquée à réaliser...même si je suis d'accord sur le fait qu'on nous raconte des salades sur pas mal de choses...

cordialement

NO

Écrit par : NO | 23/09/2008

Je suis entièrement d'accord NO, il n'y a pas de théorie du complot.

Par contre, les psychopathes au pouvoir ont réalisé un coup fabuleux. En effet, tout a basculé depuis le 11 septembre 2001.

Ce livre a l'air très bien.

Cordialement :-)

Pierre

Écrit par : Pierre | 23/09/2008

Bonjour,
Comment un tel complot a pu être possible ?
Pour répondre, citons Richard Dolan, dans son livre "UFOs and the national security state":

"La seule étiquette [de complot] déclenche un rejet automatique, comme si
personne n’agissait jamais secrètement. Mettons quelque peu cette question en
perspective, et apportons-y un peu de bon sens.
Les États-Unis sont constitués de grands organismes – de corporations, de
bureaucraties, de « groupes d’intérêt », et ainsi de suite – organismes qui sont par
essence comploteurs. C’est-à-dire qu’ils sont hiérarchiques, les décisions
importantes y sont prises en secret par quelques dirigeants majeurs qui
n’hésiteraient pas à mentir sur leurs activités. Telle est la nature du comportement
propre à ces organismes. Le « complot », pris dans ce sens-clé, est monnaie
courante sur toute la planète.
Au sein des appareils militaires et des services secrets du monde entier, cette
tendance est amplifiée au plus haut point. Au cours des années 1940, […] l’armée
et ses scientifiques développèrent les armes les plus terrifiantes au monde dans le
secret le plus total…
Quiconque a vécu dans une société répressive sait que la manipulation officielle
de la vérité est un fait quotidien. Mais les sociétés ont leurs élites et leurs petites
gens. De tout temps et en tout lieu, c’est l’élite qui gouverne, et c’est l’élite qui
exerce une influence dominante sur ce que l’on pourrait appeler la culture
officielle. […] Toutes les élites prennent soin de manipuler l’information publique
pour maintenir au pouvoir les structures existantes. C’est une vieille méthode.
Les États-Unis sont théoriquement une république et une société libre, mais en
réalité, c’est un empire et une oligarchie, vaguement consciente de sa propre
oppression, à l’intérieur comme à l’extérieur. J’ai utilisé le terme « État de sécurité
nationale » pour décrire ses structures de pouvoir. C’est une façon appropriée
d’évoquer les communautés de l’armée et des services secrets, tout comme les
milieux qui s’en nourrissent, comme les fournisseurs de la défense et autres entités
clandestines nébuleuses. Ses caractéristiques fondamentales sont la dissimulation,
la richesse, l’indépendance, le pouvoir et la duplicité.
Presque tout ce qui fut entrepris d’important par la communauté de l’armée et des
services secrets des États-Unis dans les cinquante dernières années le fut en secret.
Le projet de construction d’une arme atomique, mieux connu sous le nom de
Projet Manhattan, reste le grand modèle de toutes les activités qui suivirent.
Pendant plus de deux ans, pas un seul membre du Congrès ne fut même tenu
informé de ce projet, bien que son coût total excédât deux milliards de dollars.
Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, d’autres projets importants tels que
le développement d’armes biologiques, l’immigration de scientifiques nazis, les
expériences terminales de manipulation mentale, l’interception à l’échelle
nationale du courrier et des transmissions télégraphiques d’une population
inconsciente, l’infiltration des médias et des universités, les coups d’État secrets,
les guerres secrètes et les assassinats, furent non seulement tous tenus éloignés des
regards du public étasunien, mais aussi de la plupart des membres du Congrès et
de plusieurs présidents. À vrai dire, parmi les agences de renseignements les plus
puissantes, plusieurs furent elles-mêmes mises en place secrètement, inconnues du
public ou du Congrès pendant des années.
Depuis les années quarante, les organes de la Défense et des services secrets étasuniens ont plus d’argent à leur disposition que la plupart des pays. En plus des
dollars officiels, une grande partie de l’argent est de source inconnue. Depuis ses
débuts, la CIA est engagée dans une série « d’affaires » officieuses qui ont généré
d'énormes sommes d’argent liquide. Les relations entre la CIA et le crime global
organisé (et donc, de facto, avec le commerce international des narcotiques) sont
abondamment prouvées et documentées depuis des années. Une grande partie des
investissements initiaux nécessaires au fonctionnement de la communauté des
services secrets étasuniens fut fournie par des familles étasuniennes très puissantes
et reconnues, qui ont depuis longtemps un intérêt à financer des opérations de
sécurité nationale jugées nécessaires à leurs intérêts.
En théorie, il existe une surveillance civile des organes de sécurité nationale
étasuniens. Le président est le commandant suprême des armées. Le Congrès a un
droit de regard officiel sur la CIA. Le FBI doit répondre devant le ministère de la
Justice. En pratique, tout ceci est peu appliqué. L’une des raisons en est la
dissimulation. […]
Un exemple glaçant d’une telle indépendance eut lieu au cours des années 1950,
lorsque le président EISENHOWER perdit véritablement le contrôle de l’arsenal
nucléaire. La situation se détériora à un point tel qu’au cours de ses deux dernières
années de mandat, EISENHOWER demanda à plusieurs reprises une audience au chef
du Strategic Air Command afin de connaître le plan de représailles nucléaires des
États-Unis. Ce qu’il apprit finalement en 1960, la dernière année de son mandat,
l’horrifia : la moitié de l’hémisphère nord serait anéantie !
Si un héros militaire révéré tel qu’EISENHOWER n’a pu contrôler l’arsenal nucléaire
étasunien, ni obtenir une réponse franche de la part du Pentagone, comment diable
les présidents TRUMAN, KENNEDY, JOHNSON ou NIXON l’auraient-ils pu sur des
questions comparables ?
La dissimulation, la richesse et l’indépendance sont synonymes de pouvoir. Au fil
des années, l’État de sécurité nationale a accédé à la technologie la plus
sophistiquée au monde, barré l’accès de milliers d’hectares de territoire au public,
obtenu la possibilité illimitée d’espionner à l’intérieur et à l’extérieur des
frontières étasuniennes, mené des actions officielles ou clandestines contre
d’autres nations, et poursuivi des guerres sans subir de critique sérieuse de la part
des médias. Au niveau national, il garde sous influence les élus et les groupes qui
espèrent obtenir quelques milliards de dollars du budget de la défense.
La dissimulation est l’élément clé de l’art de la guerre, et lorsque la victoire est
tout ce qui importe, la moralité traditionnelle des gens ordinaires devient une
entrave. Ensemble, les exemples de duplicité officielle forment un tout quasiment
homogène. Ils incluent des morceaux de choix tels que la crise « bidon » de la
guerre de 1948, le « missile gap » imaginaire rapporté par l’armée de l’air au
cours des années 1950, les incidents soigneusement orchestrés menant au vote de
la Résolution sur le golfe du Tonkin…
La dissimulation découle d’un élément omniprésent à la base de l’existence au
sein de notre monde, à savoir que ceux qui sont en haut de l’échelle prendront
toujours toutes les mesures – quelles qu’elles soient – nécessaires au maintien du
statu quo.
Les sceptiques demandent souvent : « Pensez-vous vraiment que le gouvernement
pourrait cacher [quoi que ce soit] pendant si longtemps ? » La question elle-même
reflète l’ignorance de la réalité, qui est que la dissimulation est monnaie courante
au sein de l’État de sécurité nationale. Cependant, la réponse est en fait oui, et
non.
« Oui », dans le sens où les opérations de dissimulation sont le modus operandi
habituel – elles sont souvent ignorées du public pendant des décennies, et révélées
au grand jour par le simple fait du hasard. Mais aussi « non », dans la mesure où
[…] il y a fuite d’informations dès le départ. Il est impossible de tout verrouiller
complètement. La clé est de neutraliser et discréditer les informations gênantes,
parfois par un démenti officiel, parfois en utilisant les médias par personnes
interposées.
Il est peu probable que les preuves [d’un complot] provenant d’échelons inférieurs
survivent au conflit inévitable avec la culture officielle. Et la reconnaissance de la
réalité des [complots] n’aura lieu que lorsque la culture officielle la jugera digne
d’intérêt ou nécessaire.

Écrit par : Prayers | 24/09/2008

NO a écrit : "la théorie du complot me parait fort compliquée à réaliser..."

Ce complot qui serait tellement difficile à organiser même pour une organisation telle que la CIA ou le Mossad est officiellement attribué à un terroriste opérant du fin fond d'une grotte afghane.

Écrit par : Axel Dunor | 24/09/2008

Très bon point Axel Dunor.

Je voulais juste préciser que ma 1ere réponse était à moitié ironique.

En fait, je n'aime pas le terme "théorie du complot". C'est comme le terme "conspiration": ce sont des termes galvaudés qui placent une étiquette sur la tête des gens: "ouh lui, c'est un conspirateur, ouh lui, c'est un adepte de la THEORIE du complot" (d'ailleurs quelqu'un pourrait me dire où je pourrai lire cette fameuse théorie?). Ces termes placent des étiquettes négatives sur la tête des gens et je n'aime pas les employer.

C'est pour ça que je disais qu'"il n'y a pas de théorie du complot", "il n'y a pas de conspiration" alors qu'en réalité IL Y A un complot et il y a une conspiration... mais je n'aime pas ces termes qui donnent une image négative (allez, disons ridicule) à ceux qui les utilisent.

J'espère que je me fais comprendre. lol

Pierre


PS: j'avais lu un article dans sott à ce sujet, ou "comment répondre à une manipulation en évitant d'utiliser les termes du manipulateur" mais je n'arrive pas à le retrouver.

Écrit par : Pierre | 24/09/2008

Incroyable cette charge émotionnelle négative liée au terme "complot".

Mais finalement quoi de plus efficace pour les comploteurs de créer une connotation négative autour du terme telle que les gens n'osent plus en parler ?

L'exemple de Ben Laden montre combien la pensée psychopathique ave son monceau de voeux pieux est en conflit avec la réalité objective.

Ces mêmes élites qui dénient l'existence de tout complot attribuent de concert les attentats du 11 septembre à Ben Laden.

Écrit par : Axel Dunor | 25/09/2008

je ne comprends pas ce qui était ironique dans ton commentaire...

le coup de Ben Laden est certainement en partie pipeauté...ce type n'est pas un saint mais organiser un truc aussi compliqué du fond de sa grotte, sans jamais pouvoir se déplacer relève tout de même de l'exploit...

certes, certains faits sont troublants, comme les transferts de fonds et d'actifs qq jours avant les attentats...

vous parliez du Mossad, mais celui ci peine déjà à retrouver des anciens nazis en amérique du sud (quand on lit la presse israëlienne, certaines dépêches récentes font parfois état de la mort d'agents du Mossad, en mission en Argentine ou autre...ce n'est pas en nettoyant leur couteau suisse !!)

ce qui me gêne dans la théorie de la conspiration (puisque vous préférez tous ce mot), c'est le silence des "réalisateurs"...pour organiser le 11 septembre, il aurait fallu pas mal de clampins...que sont-ils devenus ? où sont les gens théoriquement morts dans les tours et les avions si c'est faux ?

je pense que quelle que soit notre théorie, un truc cloche...

Écrit par : NO | 27/09/2008

No,

avez vous lu l'extrait du livre de Richard Dolan posté un peu plus haut ? Les élites contrôlent le flux d'information, on appelle ça "la culture officielle". Cette culture peut manipuler les événements à souhait en leur donnant la couleur souhaitée, selon la direction qu'elle veut donner à la propagande. Attentats faux drapeaux, assassinats déguisés en suicide, faux "terroristes" islamiques (http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=1779 ) , etc.

Les soi disant "ratages" de mission des agents du Mossad font partie de la propagande. Etant donné que de nombreux sionistes ont directement participé à l'Holocauste des juifs en collaborant avec les nazis, il n'est pas étonnant que le Mossad ait du "mal" à attraper les anciens criminels de guerre.

"pour organiser le 11 septembre, il aurait fallu pas mal de clampins...que sont-ils devenus ?"

Le livre 11 septembre l'ultime vérité aborde toutes ces questions. Quant à l'argument typique du "un complot aussi gigantesque est irréalisable car trop complexe, trop de monde impliqué etc", il ne tient pas la route face aux faits, à savoir que :
- la culture officielle manipule l'information, à partir de là toute thèse qui contredit la propagande est ridiculisée, étouffée, ce qui inclut de réduire les 'vrais' témoins au silence par la manipulation, la peur, la menace et le plus efficace : la dissémination volontaire d'infos contradictoires, ceci pour semer la confusion dans l 'esprit du public (cela inclut de donner la parole à de faux témoins qui participent à l'entreprise de désinformation gouvernementale).

- concernant le fonctionnement et les capacités du Mossad : (extrait de 11 septembre, l'ultime vérité) :
"SELWYN MANNING écrit dans The Scoop du 22 avril 2004 : certains ex-membres du Mossad affirment que ce dernier n’a que trente à trente-sept officiers « katsas » opérant en simultané. Le Mossad arrive à fonctionner avec ce petit noyau de katsas, grâce à la loyauté de la communauté juive vivant hors d’Israël. Ces « loyalistes » sont mis en réseau via un système de sayanim, ou assistants juifs volontaires. Les loyalistes sayanim sont en général juifs, vivent en dehors d’Israël, et sont souvent recrutés par des membres israéliens de leur famille. Il y aurait des milliers de sayanim de par le monde. Leur rôle est fonction de leur profession. Un loyaliste travaillant dans l’industrie du voyage aidera le Mossad à obtenir certains documents. Les sayanim offrent une aide concrète, ne sont jamais placés en situation de risque, et ne disposent certainement pas d’informations classifiées. Un sayan travaillant dans l’immobilier procurera des logements ; financiers, médecins, fonctionnaires, travailleurs sociaux s’occupant des handicapés – tous peuvent jouer un rôle sans connaître le « tableau » complet ; et ils gardent le silence en raison de leur loyauté à la cause. Les katsas responsables des sayanim actifs leur rendent visite une fois tous les trois mois : rencontres en face à face et multiples conversations téléphoniques. « Ce système permet au Mossad de fonctionner avec un très maigre effectif. Là où le KGB aurait employé cent personnes, une antenne du Mossad n’en aura besoin que de six ou sept. » [Selon une source de The Scoop – Ed.]
http://www.scoop.co.nz/stories/HL0407/S00132.htm "

- concernant l'implication d'Israël, 2 faits intéressants :
1)ce sont des entreprises israéliennes qui noyautent le système téléphonique US
2) 2 des 3 aéroports impliqués dans les attentats étaient sous contrôle d'une entreprise à capital israélien

Toutes ces informations sont disponibles sur Internet, celui qui cherche trouve.

"où sont les gens théoriquement morts dans les tours et les avions si c'est faux ?"

les gens sont bien morts dans les tours et dans les avions, personne ne dit que c'est faux (pas sur ce blog en tout cas). La "no plane" theory disséminée sur certains sites fait partie de la propagande visant à discréditer et à faire passer pour dingues tous les chercheurs sincères qui se posent des questions sur la version officielle et privilégient (à raison) la thèse du complot.

Écrit par : Prayers | 27/09/2008

très bien, je veux bien vous croire mais je suis septique sur une chose : la loyauté !
elle est vénale et humaine, donc peu fiable...quelqu'un finit toujours par parler un jour...même si il est discrédité sur le champs...

la théorie du complot juif me gène "un peu"...les fameuses élites, avec Rothschild à sa tête...j'en ai souvent entendu parler... c'est étrange car c'est à la fois effrayant et à la limite du mythe...
vous savez c'est comme cette histoire d'ovni...propagande, camouflage militaire, hallucination collective, mythe ou réalité ?...personnellement, je n'y crois pas mais qq de proche en a vu...qq de fiable et...à jeun ! :-))

si on suit votre théorie, nous ne sommes pas loin de Matrix...on nous donne une façade très loin de la réalité...franchement, je ne sais que penser...

bonne soirée

NO dubitative (et au boulot ce soir)

Écrit par : NO | 27/09/2008

"quelqu'un finit toujours par parler un jour", oui s'il ne s'est pas suicidé de 3 balles dans la nuque auparavant.

la théorie du complot juif me gène "un peu"
Il n'y a pas de complot juifs. Seulement des complots organisés depuis des millénaires par des individus dépourvus de conscience.

"personnellement, je n'y crois pas mais qq de proche en a vu...qq de fiable et...à jeun ! :-))"
Alors que souhaites-tu choisir ? Une croyance confortable ou un témoignage fiable mais dérangeant ?

"nous ne sommes pas loin de Matrix"
Indeed.

Écrit par : Axel | 27/09/2008

je vois q'ici tous les propos sont épluchés... :-))
faut faire gaffe à ce qu'on dit...

Écrit par : NO | 28/09/2008

@ Axel :
"quelqu'un finit toujours par parler un jour", oui s'il ne s'est pas suicidé de 3 balles dans la nuque auparavant."...il faudrait une grosse vague de suicides tout de même...ou d'accidents de la route...ou de suicide au polonium (ils fument peut être)...
on se croirait dans "I comme Icare"...

A propos des ovni, je ne sais quoi penser...d'ailleurs, la personne qui les a vus a juste décrit des objets volants (cqfd), clignotants, silencieux, rapides...elle n'a pas mis de nom sur ce qu'elle a vu...ce qui me "dérange" c'est le côté homme vert venu de l'espace...
après, on peut reparler de complot...les militaires qui testent des trucs ?...mais ce fut avancé par les usa, donc intox ?...des hommes venus du futur venus nous espionner, façon zoo ? ...mais m'sieur Einstein (rahhh, encore un juif ?! c'est louche...) nous dit que ce n'est pas possible...phénomène météo ?...peu probable, enfin pas pour tous les cas...une hallucination collective ?...elle était seule dans son jardin...des êtres de l'espace ?...par élimination, il ne reste que ça...mais ça me parait naïf sur pas mal de points...

voyez, aucune hypothèse ne m'est confortable...chui peut être pas très futée mais quand même... :-)

bonne nuit

NO (qui repart bosser)

Écrit par : NO | 28/09/2008

No,

On dirait que tu as le cul entre 2 chaises, comme beaucoup de gens qui commencent à se poser des questions ; tu entr'ouvres timidement la porte mais garde un pied dehors, pour pouvoir le retirer rapidement au cas où ce que tu verrais dans la pièce soit un peu trop effrayant pour toi, du genre à fracasser ta vision de la réalité telle qu'elle a été formée, modelée par la société. C'est normal, je suis passée par cette phase, personnellement. A un moment j'ai eu le choix entre (pour paraphraser Axel) :
Choisir une croyance confortable qui maintiendrait ma bulle d'illusion en place, mais une croyance qui s'écroule face aux faits, aux nombreuses anomalies. Si on choisit cette option, il faut fermer les yeux sur TOUT ce qui peut déranger.
Ou choisir d'ouvrir les yeux sur une réalité dérangeante, paralysante, effrayante (oui, Matrix n'est pas loin du tout). Mais au moins, voir la réalité telle qu'elle est, vidée des croyances apaisantes.

Personne ne veut te convaincre de quoi que ce soit, que ce soit sur le 11/09, les complots millénaires, la réalité de la psychopathie, ou les ET's. D'ailleurs il est coutumier des défenseurs de la culture officielle de mettre tout ça dans un même paquet, car toute personne étudiant le phénomène OVNI est d'emblée reléguée dans la catégorie des débiles mentaux ou illuminés sectaires. "Petits hommes verts" comme tu dis. Les gens discréditent par association.
TOUTES les informations avancées ici sont disponibles, vérifiables, si on cherche. A toi de faire tes propres recherches, de comparer les données, de choisir de croire ou non en fonction de ce que tu demandes de la vie : des croyances apaisantes qui te conforteront dans une vision du monde propre, sans complot, sans génocide, sans contrôle des élites, sans manipulation, sans mensonges parce que "c'est trop gros"; ou une vision de la réalité telle qu'elle est, à savoir une réalité de contrôle, où nul n'est libre s'il ne fait partie des 6% de 'pathocrates' au sommet.
Tout est à portée de main :11 septembre l'ultime vérité de Laura Knight-Jadczyk/Joe Quinn, Ponérologie Politique http://www.pilulerouge.com/livres/ponerologie.htm d'A. Lobaczewski (sur la psychopathie à l'échelle macrosociale), UFO's and the national security state de R. Dolan, les nombreux articles de ce blog, ceux du site http://futurquantique.org et http://www.sott.net
Donc lis, évalues, choisis. Personne n'est là pour te pousser à faire ton choix, tu es libre (de choisir), c'est à toi de le faire SEULE.
Bonnes recherches

Écrit par : Prayers | 28/09/2008

@ prayers :

"au cas où ce que tu verrais dans la pièce soit un peu trop effrayant pour toi"...non, non, chui pas effrayée...mais à force de lire tout et son contraire (surtout sur le net), on ne sait plus trop bien où est l'intox...alors, c'est vrai que je n'y vais que d'un pied mais c'est juste pour gamberger entre deux...

"voir la réalité telle qu'elle est, vidée des croyances apaisantes"...franchement, rien de m'apaise ces temps ci et surtout pas certaines croyances (malheureusement car ce serait, comme vous dites, plus confortable)...chui d'une nature plutôt anxieuse...(et pour tout avouer, je m'inquiète surtout pour ma santé, mais ça c'est autre chose)

"Personne ne veut te convaincre de quoi que ce soit"...ben, encore heureux !! :-)) je déteste qu'on m'inflige une idée à coup de marteau...

bonne soirée...je retourne bosser

cordialement

NO

Écrit par : NO | 28/09/2008

Les commentaires sont fermés.