Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2008

Bigard dément la théorie officielle sur le 11 septembre… avant de se dégonfler

Après Marion Cotillard en février dernier, une nouvelle personnalité a défendu, vendredi 5 septembre, la théorie du complot sur les attentats qui ont frappé les Etats-Unis en septembre 2001. D'après l'humoriste Jean-Marie Bigard : "On est absolument certain que les deux avions [celui qui s'est écrasé sur le Pentagone et le vol 93, écrasé en Pennsylvanie] n'existent pas ! Il n'y a jamais eu d'avion. C'est un mensonge absolument énorme." Ces propos, développés à l'antenne d'Europe 1, dans l'émission "On va s'gêner", animée par Laurent Ruquier, reprennent largement une thèse défendue par Thierry Meyssan dans un livre qui avait fait polémique : L'Effroyable Imposture. "C'est un missile américain qui frappe le Pentagone ! Ils ont tué eux-mêmes des Américains !", a ajouté Jean-Marie Bigard.

Pour étayer ses propos, Jean-Marie Bigard cite le documentaire Loose Change, très diffusé sur Internet, réalisé par des Canadiens qui prétendent démontrer point par point la désinformation faite par le gouvernement américain autour de ces attentats.  L'humoriste évoque également les travaux de David Ray Griffin, "Si on regarde ça on ne croit plus à rien !" M. Griffin, professeur de théologie à la retraite, connaît une nouvelle carrière grace à un livre, Le Nouveau Pearl Harbor, qui prétend démontrer le complot orchestré par les Etats-Unis pour motiver la guerre en Irak. "Tous les spécialistes de la terre sont d'accord là-dessus", estime M. Bigard.

Cette théorie du complot s'est propagée depuis 2001, principalement sur Internet, de forums en listes de discussion. En février dernier, a peine récompensée d'un Oscar, Marion Cotillard avait dû faire face à une vive polémique pour avoir tenu des propos similaires dans une émission de Paris Première. "Je pense qu'on nous ment sur énormément de choses", avait déclaré la comédienne, avant de présenter des excuses devant les centaines de critiques aux Etats-Unis.

Vendredi, après les déclarations de Jean-Marie Bigard, Laurent Ruquier s'était contenté de répondre "Ah bon, vous pensez ça ?". Mais les propos de l'humoriste se sont propagés rapidement durant le week-end, des critiques soulignant la proximité de M. Bigard avec Nicolas Sarkozy. Le directeur des programmes d'Europe 1 s'est expliqué, lundi, dans un entretien au site Nouvelobs.com. "Nous désapprouvons et ne cautionnons pas les propos de Jean-Marie Bigard, qui n'engagent que lui, a déclaré Philippe Balland, nous avons estimé qu'on nom de la liberté d'expression, nous ne pouvions pas censurer ses déclarations. Nous avons apporté une contradiction à travers l'émission de Laurent Ruquier diffusée aujourd'hui. Les choses sont claires pour les auditeurs." Dans son émission de lundi, Laurent Ruquier est revenu sur les propos de Jean-Marie Bigard. "Nous ne soutenons pas cette thèse, mais nous l'avons laissé s'exprimer, a déclaré l'animateur, libre à lui de penser ce qu'il veut."

Article original : le Monde

 

Note de P&P : Il est intéressant de noter la manière dont l'excellent quotidien Le Monde relate la déclaration de Jean Marie Bigard.

Le point de vue défendue par Jean-Marie Bigard est successivement qualifié de thèse, de théorie, de tentative de démonstration, de théorie du complot (par opposition aux faits, à la vérité).

L'origine du point de vue de Jean-Marie Bigard proviendrait de forums, de groupes de discussions et d'Internet (par opposition aux sources légitimes comme les enquêtes officielles, les comités de rédaction ou les commission parlementaires)

La diffusion des propos de Bigard provient du respect de la liberté d'expression, une sorte de tolérance à l'égard des déclarations même les plus fantaisistes (par opposition à une déclaration relayée en raison de sa pertinence ou de sa véracité).

La communauté partageant le point de vue de Bigard est constituée d'un professeur à la retraite, d'obscurs canadiens, de Marion Cotillard qui a diligemment présenté ses excuses après son immense erreur, et du pestiféré Thierry Meyssan.

Alors ne faites pas comme ces 84% d'Etasuniens qui selon le sondage effectué par CBS/Times pensent que Bush ne dit pas la vérité à propos du 11 septembre, ne faites pas comme le parlement du Japon ou du Vénézuela, comme des chefs d’État en exercice (cheik Zayed des Émirats arabes unis, Bachar el-Assad de Syrie, Hugo Chavez du Venezuela, Mahmoud Ahmadinejad d’Iran, Fidel Castro de Cuba) qui démentent la version avancée par le gouvernement Bush.

Embrassons la pensée officielle, arrêtons de réfléchir à tout cela et rallumons notre télévision. Avec un peu de chance nous tomberons peut-être sur Ruquier en train de faire une bonne blague sur Ben Laden (le seul et unique individu à avoir jamais fomenté un complot).

Update : Sans surprise, Bigard a réalisé sa bourde et s'est rétracté :

L'humoriste Jean-Marie Bigard qui a défendu une théorie du complot concernant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis vendredi sur Europe 1, "demande pardon à tout le monde", dans un court texte transmis à l'AFP. "Je ne parlerai plus jamais des événements du 11 septembre. Je n'émettrai plus jamais de doutes. J'ai été traité de révisionniste, ce que je ne suis évidemment pas", conclut-il.

L'humoriste avait affirmé notamment sur Europe 1, dans l'émission "On va s'gêner": "On est absolument sûr et certain maintenant que les deux avions qui se sont écrasés sur la forêt et le Pentagone, n'existent pas. Il n'y a jamais eu d'avion (....) C'est un mensonge absolument énorme".

Damage Control ? Papa Sarkozy aurait-il tapé sur les doigts de son ami le grand humoriste ? Peut-être cela faisait-il un peu tâche pour Sarko l'Américain, lèche bottes des néocons et grand copain de Bush, d'être soutenu par un "théoricien du complot" ?

Ou bien était ce une sorte de coup médiatique pour remonter la côte d'un gignolo ringard à l'humour de fin de banquet… histoire de faire oublier ses amitiés douteuses et ses prises de position populistes ?

 

Commentaires

"Ou bien était ce une sorte de coup médiatique pour remonter la côte d'un gignolo ringard à l'humour de fin de banquet… histoire de faire oublier ses amitiés douteuses et ses prises de position populistes ?"

Ou bien est ce un coup monté pour faire passer les théories anti-officielles pour des imbéciles?

Par exemple, aux états-unis, c'est Charlie Sheen, entre autres, qui s'est s'opposé à la version officielle. Charlie Sheen! Rien qu'en pensant à cet acteur, j'ai un sourire qui apparait (Hot Shot), cet acteur est est plutot comique et ne parait pas très futé, avec tout le respect que j'ai pour lui évidemment.

Ensuite, en France, c'est au tour de Marion Cotillard de s'opposer à la version officielle du 11 septembre. Marion Cotillard! Je suis désolé, mais Marion Cotillard n'est pas, pour moi, une brillante source de sérieux et de réflexion mais plus de l'amusement...

Maintenant, c'est Bigard, un humoriste! qui s'oppose à la thèse officielle, en plus chez Ruquier! Il y a de quoi rire...

Dites donc, tout ça ne serait pas un peu fait pour faire passer les opposants pour des imbéciles?
Ils ne seraient pas un peu tous ensemble?
Eux (ceux qui partagent le pouvoir comme un gateau) contre nous(les stupides moutons qui croyons tout ce qu'ils nous disent)?

Mais ouh là, attention, en disant ça je risque de passer pour un imbécile...


PS: un grand merci pour ce blog, qui est dans mes favoris et que je viens visiter régulièrement. :)

Écrit par : Pierre | 10/09/2008

Bonjour Pierre,

réflexion tout à fait pertinente et pas du tout imbécile ;) En effet, il est plus facile de discréditer toute thèse contestataire et de faire passer ses défenseurs pour des imbéciles et des "simples" lorsque leurs "porte parole" dans les mass médias sont des gens pas très crédibles (chanteurs, starlettes, comiques-troupiers) que lorsqu'il s'agit d'interlocuteurs solides (professeurs, chercheurs, scientifiques) capables de développer leurs arguments.
Toute bonne technique propagandiste consiste à démonter l'adversaire par la censure, qui peut se faire soit de façon brutale, soit de façon plus subtile : comme par exemple faire passer les contestataires pour des démeurés, des fascistes, des racistes (surtout antisémites, ça marche très fort en ce moment), des arriérés, des guignols, des drogués, des dépravés... sans oublier l'indémodable : illuminés membres d'une secte satanico-new-ago-apocalyptique.

Après Marion Cotillard et Bigard, peut être aurons-nous Titof ou Lagaff', qui sait ? :-)

Écrit par : Prayers | 10/09/2008

Bonjour Prayers,

"Démonter l'adversaire par la censure". C'est exactement ça: c'est de la censure: on n'a pas le droit d'en parler. Bigard lui même l'avoue: "Je ne parlerai plus jamais des événements du 11 septembre. Je n'émettrai plus jamais de doutes." Jamais. C'est de la censure; et elle est indirecte, non dite. En fait, il faut réfléchir à l'envers, penser en vrille, pour se mettre dans la tête de ces psychopathes.
Ce n'est pas simple, mais avec de l'entrainement on peut y arriver :)

Écrit par : Pierre | 11/09/2008

Les commentaires sont fermés.