Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2008

Alterinfo dérange.

L'agence de presse associative française AlterInfo, doit faire face à ce qu'elle qualifie de “ nouvelle tentative d'intimidation et de déstabilisation”. Tout a commencé en janvier, lorsque l'UEJF[1] et l'AIPJ[2], deux associations militantes juives, ont déposé plainte et assigné en référé AlterInfo. Le jugement rendu le 18 janvier leur ayant donné raison, l'agence de presse a décidé d'interjeter appel, pensant cette fois pouvoir davantage expliquer et justifier ses positions. [note: AlterInfo n'a pas souhaité divulguer trop de détails sur l'affaire afin que la justice n'interprète pas ses communiqués comme une ingérence dans la procédure judiciaire]

Ces poursuites aux dire du site alternatif, font suite à des menaces de mort répétées ainsi qu'à plusieurs tentatives de corruption en vue d'influencer les rédacteurs et leur ligne éditoriale, à savoir la transmission d' « une autre version de ce que la pensée dominante impose, une lecture alternative de l'information véhiculée par les médias marchands ».

Cette procédure se double d'une campagne médiatique, au premier rang de laquelle on retrouve l'UEJF et l'AIPJ.

 

“[...] Je vous signale deux articles que les associations militantes UEJF et AIPJ ont publiés contre moi et contre le site Alter Info dans leur presse communautaire. 'L’actualité juive' et son scribe très 'objectif' n’en sont pas à leur coup essai, depuis un an, au moins trois articles insultants ont déjà été publiés par ce même auteur bien-pensant. En format PDF le dernier texte de Jean-Yves Camus dans 'Actualité juive'

Le CRIF[3], s'est dernièrement joint à elles en publiant un communiqué intitulé “Un site antisémite et complotiste assigné en justice”.

“Ceux, qui depuis nos débuts nous dénigrent, se sont soudainement trouvés plus hardis après la plainte déposée contre nous - constatez par vous-même en tapant alterinfo.net sur Google (toujours visibles sur certains sites contre lesquels nous n’excluons pas la possibilité de porter plainte). Après le site du CRIF qui titrait 'Un site antisémite et complotiste assigné en justice', vient s’ajouter à la liste des affabulateurs sectaires, le site prochoix.org, où on peut lire dans un torchon haineux et très objectif publié sur prochoix.org (site de Caroline Fourest) : '[…]Le texte, extrait du site des Indigènes de la République , a déjà été repris par Bellaciao, Indymedia/Paris Ile-de-France, ou encore le site antisémite et conspirationniste alterinfo.net.' [Lien de l’article ]

Que l’on nous accuse à défaut d’autres mensonges, de conspirationniste ne nous gêne pas,et nous revendiquons notre “conspira-sionisme”, mais l’antisémitisme en plus d'être un délit nous le combattons, nous verrons le moment venu (quand nous aurons les moyens financiers) si la justice se prononcera aussi équitablement qu’elle l’a fait pour nous condamner lors du référé ?”

Les rédacteurs d'AlterInfo dénoncent la démarche de l'UEJF et de l'AIPJ qui s'inscrirait selon eux dans une même logique: « à défaut de nous faire taire, nous nuire financièrement et psychologiquement afin d'entraver la bonne marche de notre association ».

Le site a lancé un appel au don le 11 janvier pour faire face aux frais induit par la procédure. Au 18 février, l'association voyait son budget amputé de 9200 euros uniquement pour les honoraires d'avocat, ce qui ne couvre “qu'à peine la moitié des frais engendrés par cette affaire”. L'audience de plaidoirie pour l'appel est fixé au 16 avril 2008 à 14 heure; pour envoyer vos dons cliquez ici.

AlterInfo figure en bonne place parmi les médias alternatifs français. L'audience du site en janvier témoigne de son succés: 312.749 visites et 1.686.434 lecture pour 171.503 adresses I.P différentes. « Les taux d'audience de notre site, irritent, peut-être même effraient certains groupes ».

Parmi ceux-ci on retrouve plusieurs lecteurs et institutions de renoms, tous identifiés par leur I.P. de connexion. “La diversité et la pertinence des textes publiés semblent intéresser beaucoup plus de monde que nos adversaires aimeraient le faire croire. Si comme le présupposent nos détracteurs, nos visiteurs n’étaient que de doux dingues ou de vulgaires antisémites, comment expliquer la diversité des connexions ? Pour illustrer leur déviation et démontrer que leurs accusations ne relèvent que de l’ordre du fantasme, nous conservons à toutes fins utiles les I.P. de connexions des institutions étatiques - gouvernements et parlements ainsi que de différents ministères (nationaux et étrangers), même l’Elysée de manière moins récurrente (que peuvent d’ailleurs bien chercher les conseillers présidentiels sur notre site… ?) Que penser de ces nombreuses institutions financières – banques centrales de différents pays, imaginez que même la Banque Mondiale vient glaner des infos sur notre site… et les différents médias marchands nationaux qui régulièrement visitent aussi nos pages ?”

Ces poursuites sont d'autant plus étonnantes qu'Alterinfo traite des problématiques du sionisme (une idéologie politique xénophobe qui est portée entre autre par des chrétiens et condamnée par de nombreux Juifs) et souligne fréquemment le distingo qu'elle fait entre sionisme et judaïsme.

Nous viendrait-il à l'esprit de taxer d'anti-américanisme celui qui critique l'idéologie politique néolibérale de Dick Cheney ?

Ne vous méprenez pas. Dans cette affaire c'est la liberté d'expression sur Internet qui est visée. AlterInfo a besoin de vous... MAINTENANT ! “Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien.” (Edmund Burke)

“Ce ne sont pas les moyens utilisés par nos détracteurs qui seront à l’origine d’une éventuelle fermeture de notre site et de notre agence de presse associative, mais la passivité et/ou le laxisme de nos lecteurs les plus assidus et de nos soutiens supposés et de leurs réaction face à nos difficultés financières actuelles.”

“Ceux qui nous ont intenté ce procès pensaient bien que même si nous gagnions en référé ou en appel, nous serions quoi qu’il en soit 'fragilisés' financièrement. Si en partie ils ont 'réussis', nous avons de notre côté pu constater combien nous avons de soutiens, et dans une certaine mesure, ils n’ont fait que renforcer notre détermination à poursuivre et nous ont ouvert des perspectives. De plus, ils nous ont donné l’occasion de voir qui étaient nos vrais ami(es), et cela n’a pas de prix.”

 

Voici les quatre communiqués publiés par le site AlterInfo à ce jour:

- Communiqué Alter Info (Affaire UEJF et AIPJ contre Alter Info) - 11 janvier 2008.

- Compte-rendu: UEJF ET J'ACCUSE CONTRE ALTER INFO - 20 janvier 2008.

- Bilan de notre appel à dons et projets pour la suite [rédaction Alter Info] - 18 février 2008.

- Bis repetita UEJF/J'ACCUSE contre Alter Info: L'assignation en référé, nouveau procédé de censure ? - Zeynel CEKICI - 18 mars 2008

 

Notes :

[1] L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) est une association étudiante créée en 1944, qui représente les étudiants juifs en France (wikipédia).

[2] J’Accuse-Association internationale pour la justice (AIPJ), a été fondée en 2001 notamment par des responsables de l’UEJF et de la LICRA. Marc KNOBEL, chercheur au CRIF et au centre Simon Wiesenthal en est le président. A ce propos il paraît intéressant de consulter le texte “Police de la pensée : le CRIF à l’Ecole Nationale de la Magistrature” sur Altermedia.info.

[3] Le Conseil représentatif des institutions juives de France (connu également sous l'acronyme CRIF) fédère, au sein d'une seule organisation représentative, différentes tendances politiques, sociales ou religieuses présentes dans la communauté juive de France. À ce jour, le CRIF fédère plus de soixante associations dont le Fonds social juif unifié et l'Alliance israélite universelle (wikipédia).

 

Article original publié par www.futurquantique.org

Commentaires

Bonjour,
Je vous découvre avec un immense plaisir
Je suis une lectrice d'Alterinfo et à présent de vous
Merci d'être là
Arthénice

Écrit par : Arthénice | 26/03/2008

Les commentaires sont fermés.