Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2007

Sarkozy persiste et signe

Yahoo France - 9 mai 2007 

Nicolas Sarkozy dit qu'il ne s'excusera pas en réponse à la polémique suscitée par son séjour à bord d'un yacht de luxe au large de l'île de Malte.

Des personnalités de l'UMP ont pris la défense du futur chef de l'Etat, qui prendra ses fonctions le 16 mai.

"Je n'ai pas l'intention de me cacher, je n'ai pas l'intention de mentir, je n'ai pas l'intention de m'excuser. Je ne vois pas où il y a de la polémique", a déclaré Nicolas Sarkozy à des journalistes à Malte où il faisait un jogging.

Les Français "savent faire la part des choses entre la polémique politicienne, la politique et la réalité", a-t-il dit.

"Je serai président de la République dans huit jours. Il y a donc ces huit jours où, théoriquement, j'aurais dû prendre du repos pour arriver aux responsabilités suprêmes (...). Au fond, je ne vais pas prendre huit jours, je vais en prendre deux et demi. Je pense que personne ne peut le contester", a ajouté le futur chef de l'Etat, dont les propos ont été diffusés par les radios françaises.

Nicolas Sarkozy, le président de la France qui se lève tôt ne semble pas éprouver le moindre remords. Ceci est un trait caractéristique, les remords comme les regrets ou la compassion nécessitent la présence d'une conscience.

N'avez vous pas remarqué comment certains individus, même confrontés aux preuves les plus accablantes n'avoueront jamais ? Ceci est une marque de fabrique de la pensée psychopathique. Le terme dédié est "blocage inversif" 

Au cours du mandat de N. Sarkozy, essayez d'identifier l'expression d'un seul remord authentique. 

D'après A. Lobaczewski (extrait de Ponérologie Politique) - Blocage inversif : Le fait de faire valoir avec insistance quelque chose qui est à l’opposé de la vérité empêche le mental de l’homme moyen de percevoir la vérité. Au nom d’un sain bon sens il s’efforce de trouver la “juste moyenne” entre la vérité et son opposé, et finit par trouver une contrefaçon relativement satisfaisante. Les gens qui pensent ainsi ne réalisent pas que c’est précisément l’intention de la personne qui les a soumis à cette méthode. Si ce qui est affirmé est à l’opposé d’une vérité morale, l’affirmation en question constitue en même temps un pseudo-moralisme extrême, et comporte une suggestivité particulière.

Cette méthode est rarement adoptée par des gens normaux; et ses résultats ne font que confirmer les difficultés caractéristiques qu’ont ceux qui l’ont suscitée, de percevoir la réalité de manière adéquate. Cette méthode peut être comparée aux connaissances psychologiques, déjà mentionnées, que possèdent certains psychopathes qui tirent profit des faiblesses de la nature humaine et qui ont l’art d’induire les autres en erreur. Cette méthode est parfois utilisée avec virtuosité et à un degré qui égale leur pouvoir.

P.S. : Si N. Sarkozy est aussi sûr dez son fait pourquoi déclare t'il : "je ne vais pas prendre huit jours, je vais en prendre deux et demi"

 

Les commentaires sont fermés.